Revenir au début

Usage des masques chirurgicaux

Usage des masques chirurgicaux
  • Le gouvernement a annoncé mercredi 4 mars qu’il fallait désormais disposer d’une ordonnance pour pouvoir en acheter en pharmacie.
  • Edouard Philippe, le Premier ministre, a confirmé vendredi 13 mars que le port du masque n'était pas utile chez la population générale et que cela privait les personnes qui en ont réellement besoin (les soignants, les malades et les personnes qui ont été en contact avéré avec un malade).
  • Peuvent porter un masque chirurgical pour protéger les autres de ses symptômes (à la maison, dans les lieux publics…) :
    • les personnes suspectées de présenter des symptômes d’infection respiratoire ou avérée malade
    • les personnes au contact des personnes à risque modéré/élevé
    • les professionnels de santé
  • Mais privilégier un isolement en cas de symptômes avec sa famille nucléaire

Pour rappel :

  • Personne contact à risque modéré/élevé : personne ayant partagé le même lieu de vie que le patient cas index lorsque celui-ci présentait des symptômes, par exemple : famille, même chambre ou ayant eu un contact direct, en face à face, à moins d’1 mètre du cas possible ou confirmé au moment d’une toux, d’un éternuement ou lors d’une discussion ; flirt ; amis intimes ; voisins de classe ou de bureau ; voisins du cas index dans un avion ou un train, en l’absence de mesures de protection efficaces,
  • Personne contact à risque faible : personne ayant eu un contact ponctuel étroit et/ou prolongé avec un patient cas index à l’occasion de la fréquentation des lieux publics ou contact dans la sphère privée ne correspondant pas aux critères de risque modéré/élevé,
  • Personne contact à risque négligeable : personne ayant eu un contact ponctuel avec un patient cas index à l’occasion de la fréquentation de lieux publics, sauf circonstances particulières qui peuvent justifier un classement en risque faible.

Sources :